Chapelle Notre Dame du Salut - Fécamp en Seine Maritime



Proposée par Marie-Christine Méchet

CapFagnet04

Protectrice des marins depuis près de 1.000 ans

Chapelle inscrite MH en 1929

TripAdvisor : 4,5/5
Petit Futé : 4/5

«On apercevait le bassin plein de navires qu'on déchargeait...
et, derrière, la Côte de la Vierge avec sa vieille chapelle toute grise.»

(Guy de Maupassant)
pinterest fécamp

Son histoire.

Selon la légende, Robert le Magnifique, duc de Normandie (1027-1035) sauvé d’un naufrage, fait vœu de construire trois chapelles : la Délivrande à Caen, Notre-Dame de Grâce à Honfleur et Notre-Dame du Salut à Fécamp. Celle-ci devient le siège d’un riche prieuré (dont une partie de la muraille d’enceinte subsiste) dépendant de l’Abbaye. Au XVIème siècle, pendant les guerres de religion, la chapelle est le théâtre de violents combats. Son état se dégrade peu à peu : la toiture de la nef disparaît. En 1790, la voûte qui risque de s’écrouler est étayée par des mâts de navire. Grâce à ce décret du 6 août 1792, l’église échappe à la destruction : isolée du cap, elle sert de point de reconnaissance aux navires. Lors de la seconde guerre mondiale, les bombardements de 1942 provoquèrent l'effondrement du clocher. Il fut réédifié et surmonté d'une statue dorée de la Vierge à l'Enfant, qui avait été offerte en 1902 par un armateur de la ville.

A toutes les époques, les Fécampois viennent y prier fidèlement. La grande période des Terre-neuvas voit de multiplier les donations d’ex-voto et aujourd’hui encore, les équipages en partance saluent Notre-Dame des trois coups de sirène pour qu’elle leur assure « bon vent et bonne mer ».


La paroisse.
Paroisse Saint Guillaume de Fécamp

sap01_mh00097421_v

Construction
XIII° siècle
XVIII° siècle

A voir à l’extérieur :
Construite au sommet de la falaise qui surplombe la ville à 126 m de hauteur, on y jouit d'une vue exceptionnelle sur la ville et le large.
De la chapelle du XIIIe siècle il ne reste qu'une partie du transept et le choeur. La charpente de la nef déjà délabrée au XVIIIe siècle n'a pas résisté à l'ouragan de 1800. La nef se trouve donc à ciel ouvert.
A voir à l’intérieur:
Pour pénétrer dans la chapelle il faut traverser des couloirs mystérieux, vrais labyrinthes sacrés faits avec les murs croulants de l’ancien fort et de l'ancienne église. À l'intérieur, les très nombreux ex-voto, les peintures et les maquettes de bateaux racontent l'histoire des Terre-Neuvas, ces pêcheurs de morues et de harengs qui laissèrent souvent leur vie dans les eaux glaciales au large de Terre-Neuve.

Capture d’écran 2016-01-12 à 11.25.42

Objet de la dévotion des marins une vierge en marbre blanc porte dans ses bras un trois mats …

5142_10153811031498209_8518457200938600902_n

Les offices :
Un pèlerinage annuel a lieu le jour de l'Annonciation.
autres infos à venir

Visite :
La chapelle est ouverte en permanence.


Localisation GPS :
49° 46′ 01″ N 0° 22′ 17″ E





Des liens
http://patrimoine-de-france.com/seine-maritime/fecamp/chapelle-notre-dame-du-salut-2.php
http://www.vieux-fecamp.org/ND du Salut.html
http://www.vieux-fecamp.org/ND du Salut.html
http://www.ex-voto-marins.net/pages/lieupage76Fecamp-Chapelle-Notre-Dame-du-Salut.html


photos : Christian Mahut - Marie Christine Mechet - Pinterest - Wiki BoldoKlecksel

right_arrow-512 retour au sommaire BellesEglises

les premières fiches
des églises,chapelles
ou abbaye…
rédigées à partir de vos envois
pour l'application
des BellesEglises