Eglise Notre Dame du Lac - Le Thor dans le Vaucluse

proposée par Bertile Omet Raffour sur Facebook.


« Le taureau enfonce ses quatre pattes dans le sable de l’arène. L’église du Thor ne bouge plus, force de pierre. Mais qu’elle se mire dans la Sorgue claire, la force s ‘épure et devient intelligence. Elle encorne le ciel en même temps qu’elle s’enfonce dans un lit de cailloux vers le ventre de la terre. »
Albert Camus – La Postérité du Soleil


Notre-Dame-du-Lac,_Le_Thor_(Vaucluse,_Fr)

Monument historique : classée depuis 1832 (première liste officielle des monuments historiques publiée en 1840).


F10_0115_N-D-du-Lac_du_Le_Thor


Cette église constitue un des plus beaux exemples d'art roman provençal inspiré de l'antique (dit romano byzantin).
Malgré ses similitudes avec d’autres églises romanes provençales, Notre-Dame du Lac se caractérise par la recherche de techniques nouvelles annonçant l’art gothique et par l’importance majeure accordée à la décoration


Son histoire :


La légende raconte qu'elle aurait été érigée à la demande le d'Empereur Charlemagne, au IXème siècle, en référence à un miracle survenue dans la ville du Thor.
De construction romane, sa nef est néanmoins pourvue de voûtes gothiques. À la suite de problèmes de financement lors de la construction, le clocher fut terminé plusieurs siècles après le reste du bâtiment : en conséquence, il est notoirement trop petit par rapport à la taille de l'édifice.
Elle figure donc sur la première liste de monuments historiques français, la liste des monuments historiques de 1840.
Elle était placée sous l'autorité de l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon .

Construction : fin XII ème siècle

A voir à l’extérieur :
Le corps principal a gardé son aspect depuis sa construction. Le clocher a été remanié au 19ème siècle.
La nef unique d'aspect massif est caractéristique des églises romano byzantin. Sur le toit de lauzes, le clocher comprend un étage octogonal aux angles marqués par des colonnettes portant des chapiteaux garnis de masques ou d’animaux. Chacune de ses faces est ajourée de deux baies de plein cintre. En 1834 cet ensemble a été complété par un lanternon construit sur la plate-forme supérieure
Eglise_du_Thor_-_Portail_méridional
Le porche méridional évoque un arc de triomphe par sa monumentalité et présente une superbe décoration inspirée de l'antique combinant pilastres cannelés, colonnes engagées, chapiteaux à palmettes, frises de palmettes, frise de grecques et frise d'oves. Le porche est percé d'un puissant portail dont les piédroits cannelés sont flanqués de colonnes engagées dont les fûts sont ornés d'un décor sculpté de losanges (à gauche) et de tresses (à droite).
Les chapiteaux des piédroits sont ornés de motifs végétaux tels des palmettes, desquels surgit un visage humain.
Chapiteau droit : anges aux ailes déployées encadrant un personnage humainLe_Thor_06-1
Le chapiteau de la colonne de droite représente des anges aux ailes déployées encadrant un personnage humain surmonté de marguerites tandis que celui de la colonne de gauche figure des aigles aux ailes déployées surmontés de petits visages humains barbus.
Ces chapiteaux supportent un arc en plein cintre dont les multiples voussures sont ornées, de l'intérieur vers l'extérieur, d'un arc torique, d'une frise de grecques, d'une double frise de feuilles d'acanthe, d'une frise d'oves et d'une frise végétale semblable à celle qui orne le tailloir des chapiteaux.
La maçonnerie porte par endroit des marques de tâcheron.
800px-Eglise_du_Thor_-_portail_occidental
Le portail occidental, plus modeste, présente lui aussi une décoration à l'antique comportant pilastres cannelés, colonnes engagées et fronton triangulaire.

Sur toutes les porte, approchez vous pour découvrir de superbes ferronneries du XVIIIème siècle.
F10_0007_N-D-du-Lac_du_Le_Thor
Le clocher octogonal.
Il associe deux styles très différents.
Le premier est d'époque romane. Les angles de l'octogone sont marqués par des colonnes surmontées de beaux chapiteaux ornés de visages humains ou de têtes d'animaux. Chacun des pans de ce registre est percé de deux baies aveugles très profondes.
Le second, nettement plus petit, est clairement de style néoroman. Comme il a été mentionné dans la section consacrée à l'historique de l'édifice, le clocher fut achevé plusieurs siècles après le reste du bâtiment (1834) à la suite de problèmes de financement lors de la construction.

La croix monumentale en fer forgé qui se trouve en face du porche de la façade méridionale de l’église a été érigée le 4 septembre 1743. Mise à terre à la Révolution, elle fut remise en place peu de temps après.

A voir à l’intérieur:

F10_0031_N-D-du-Lac_du_Le_Thor F10_0029_N-D-du-Lac_du_Le_Thor
La nef, très haute pour une église romane, est couverte par une voûte en croisée d'ogive, caractéristique de l'architecture gothique. C'est une des plus ancienne voûte gothique de Provence
F10_0014_N-D-du-Lac_du_Le_Thor
Le chœur. L'église possède un chœur élégant rythmé par huit colonnes dont les fûts présentent la particularité d'être de section hexagonale sur la moitié de leur hauteur et de section cylindrique sur l'autre moitié, la section hexagonale étant alternativement en haut puis en bas. Ces colonnes sont surmontées de chapiteaux sculptés qui supportent des arcades arc en plein cintre.

Délimitée par un arc triomphal en forme d'arc légèrement brisé, la voûte du chœur est segmentée par de belles nervures de pierre qui prennent appui sur une frise de dents d'engrenage pour s'envoler vers une exceptionnelle clé de voûte figurant l'agneau pascal entouré de cinq aigles.
F10_0024_N-D-du-Lac_du_Le_Thor
La coupole. Bien que ne possédant pas de véritable transept, l'église possède une croisée couverte d'une belle coupole. Elle est est montée sur quatre trompes en cul de four illustrées des symboles des évangélistes, rare tétramorphe de cette qualité. La croisée est éclairée par un grand oculus percé dans sa paroi méridionale.
12038168_935458009855211_3597698515653813083_n
La nef. Bien que de construction romane, la nef de l'église Notre-Dame-du-Lac est néanmoins pourvue de voûtes gothiques, ornées des premières croisées d'ogives de la région. Les parois latérales de la nef sont rythmés par de grands arcs de décharge en plein cintre prenant appui sur de puissants piliers d'où s'élancent également les croisées d'ogives et les arcs-doubleaux de style ogival. Le mur méridional est percé de plusieurs baies tandis que le mur septentrional est aveugle.

A l'intérieur également plusieurs statues en bois doré et un bon tableau de l'école française du XVIIIème siècle : 'La Pentecôte.

La paroisse :
Doyenné de Cavaillon - Isle sur Sorgues.
Le Thor
152 rue Pasteur
84250 Le Thor
Tel / Fax : 04 90 33 82 71

Les offices :

Messes en semaine à 8h30. Samedi 9h00
Messe dominicale à 10h30
vérifier les horaires sur le site du Diocèse d'Avignon
vérifier les horaires sur messe info.




Sources : Wikipedia
Crédits Photos : Bertile Omet raffour - Wikicommons - EmDee Wikicommons - Jochen Jahnke Wikicommons-
right_arrow-512 retour au sommaire BellesEglises




les premières fiches
des églises,chapelles
ou abbaye…
rédigées à partir de vos envois
pour l'application
des BellesEglises